Bin, moi, c'est Betty (Béatrix pour l'état civil boueurkkkkkkkkkkkk)


Aucune histoire bien transcendante! fille de prolo ouvrier métalurgiste
prolo moi même, dessinatrice industrielle (ça existe ça ?)

Du coup, pas de photos, pas mal de blabla s'cusez, d'ailleurs, je n'ai aucune photos d'avant ma rencontre avec le père Hugues.


Une vie simple, pas toujours friqués, mais jamais de galère. On voyage pas mal, le papounet met un point d'honneur à ne jamais pointer au chômage, alors on va où est le boulot pour lui (la mère bosse pas comme beaucoup de femmes de sa génération).
Tarn (où je suis née) 1960, puis, la crise
Pyrénnées Atlantiques Mars 1967 ou 68, (voyons voir, j'étais en quelle classe déjà ? CE1 ?? c'est si loin), grandi entre les immeubles, foot, billes avec les garçons en bas des tours, pendant que la frangine joue à la poupée,




Puis maison de village Béarnais (Pardies-Noguères), jardin, copains, booms dans le presbitère (trop cool le cur'ton !), premiers flirts, premières clopes, le pied.

Seconde T2 Génie Civil à Anglet, hélas 1 mois seulement

Et oops, dégringolage, descendez on vous d'mande ! ou plutôt là, montez !! ........4 pièces à Maubeuge entre 16 et 17 ans
Réorientée en méca T1 du coup, because, pas d'école dans le coin pour les filles en T2, prépa BAC F1 Technicien méca
A l'âge du premier Grand Amour, des Pink Floyd, Deep Purple, Higelin, Ange, et de la première virée en bécane (Honda K5)



je me remettrai difficilement d'avoir tout perdu, amour et bécane

18 mois plus tard........
hop, c'est reparti dans l'autre sens, retour en Béarn !
Re appart à Mourenx, re boulot de fraiseur pour le papounet
Les études continuent.

"Arriviste" oui, je l'ai été, j'avais rêvé être architecte DPLG, mais au fil de ces périgrinations de la famille, ce fût la méca comme papa.....
CAP dessinateur en mécanique en 1979
BAC F1 technicien construction méca en 1980
Un mois plus tard, bienvenue dans la vraie vie..........
3 ans de CDI à Pau, déplacement à Bordeaux, et un regard qui se transforme en vie commune avec le père de ma fille. 20 ans rivée devant un écran pour payer la baraque, élever notre fille
C'est dire que la moto n'est plus qu'une histoire bien enfouie au fond d'un tirroir du cerveau, d'autant que le monsieur n'est absolument pas branché 2 roues.
Stages en cascade pour arriver BAC +3 licence Méca, et alors ?? ........nada, que dalle, peau d'nib !!!
20 ans d'intérim au début par hasard, et puis par choix pour essayer de grimper les échelons plus vite...... tu parles, tu rêves ma poule !!!!

20 ans et 40 kilos plus tard, tchuss, j'me casse à Toulouse (toujours pour le boulot)........


Résultat des course, 10 ans que je bosse en BE à Toulouse sans promo, mais ça j'm'en fout maintenant, parce que j'ai mon 'tit père Hugues dans la vie et enfin le rêve de la bécane.
Moi qui n'avais même pas eu une mob à 14 ou 16 ans, tout juste un mini vélo à partager avec la frangine.
2 roues motorisé, persona non grata à la maison pour cause de grand-père mort au guidon d'une Terrot en 1950 (mon père avait 14 ans et sa dernière soeur 4 ans, on comprend aisément !) et aussi pour cause de fric, ça va de soit !

Toujours quand même les 2 roues dans la tronche, l'interdit est si attrayant !

Quand ma soeur avait des photo de Ringo et Sheila, Mike Brant and Co sur les murs de sa piaule, moi, j'avais Cecotto, mais aussi Michèle Mouton,



première femme classée en rally auto, j'avoue que j'étais beaucoup plus ralies auto que bécanes à cette époque, Markku Alèn, Jean-Claude Andruet, Bernard Darniche, Guy Frequelin


Ici avec Jean Todt

(comme lui plus tard j'aurai une Opel Manta mais SR 2 litres),


 

    

 


Jean Ragnotti, Henri Toivonen, Ari Vatanen, Björn Valdegard, Massimo Biasion plus tard, et Didier Auriol.........


Je reste une accro de bagnoles quand même, en fait, je balance entre 2 et 4 roues, alors, j'ai opté pour 3 ! lol


Mon trike 1600 Cox me va très bien c'est le pied intégral !






Le temps passe et les garages se vident et se remplissent au grès des envies et des oportunités. C'est ainsi que 2016 sera un tournant .................. et la page suivante